Pre-Tensio I

Durant vint-quatre heures, deux compositeurs tentent d’écrire,
chacun à leur façon, une oeuvre pour violon.
Celles-ci sont déchiffrées au fil des heures par une interprète.
Les deux oeuvres, éphémères, disparaissent après la performance.
Seules resteront les traces :
photographiques pour Jacopo Baboni-Schilingi,
manuscrites pour Colin Roche.
Ces traces sont uniques, et vendues comme telles.
Tout le reste est souvenir.
« La musique, c’est ce qui ne revient jamais »
Roland Barthes
Un geste artistique d’après :

Jacopo BABONI SCHILINGIEsquisses, pour un instrument et électronique / Colin ROCHEEsquisses, pour instrument

 

Plateau artistique :

  • un instrument
  • un modèle
  • deux compositeurs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *